Bienvenue sur mon blog

Le vote Gollnisch

Vote en faveur de Gollnisch

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir

Ajout du 23 janvier 2011 : l’élection a donc eu lieu. Il est regrettable que Bruno Gollnisch n’ait pas été élu. Son élection aurait assaini et régénéré la vie politique française. Cette élection a toutefois permis de valider une des deux hypothèses soulevées par le texte Vers un bourrage des urnes par les Le Pen ?. En effet, ce texte évoquait la possibilité que l’annonce faite par Jean-Marie Le Pen de 6000 nouveaux adhérents au Front national en l’espace de 24 heures à la suite du passage de Marine Le Pen à la complaisante émission télévisée d’Arlette Chabot le 9 décembre 2010, et par conséquent d’un total d’adhérents s’élevant à 31.000, pouvait être inexacte et être destinée à influencer le vote des adhérents du Front national en leur faisant croire que Marine Le Pen avait un « pouvoir médiatique »… Cette annonce par Jean-Marie Le Pen d’un total de 31.000 adhérents avait notamment été relayée par le Figaro le 17 décembre 2010 (cliquez sur ce lien pour accéder à l’article en question). Or, lors de la divulgation publique des résulats de ce scrutin, le 16 janvier 2011, Jean-Marie Le Pen, avec un air particulièrement contrit, a été contraint d’annoncer le vrai nombre d’« inscrits », c’est-à-dire de votants, c’est-à-dire d’adhérents ; et il déclare : « Inscrits : 22.403 » (cette déclaration publique peut être vue en vidéo à cette adresse, à partir de 1 minute 25 secondes). Les chiffres officiels ont été publiés sur le site internet du Front national. Il n’y a donc pas eu 6000 nouveaux adhérents à la suite du passage de Marine Le Pen dans l’émission d’Arlette Chabot. Marine Le Pen n’a donc eu aucun pouvoir médiatique d’influence en ce qui concerne le nombre d’adhésions au Front national.

19 décembre, 2010 à 14:15


Commentaires desactivés.