Bienvenue sur mon blog

Ne mourez pas inaperçu

Un motocycliste de la Gendarmerie a heurté le 18 juillet 2009 une femme sur le parcours du Tour de France entre Colmar et Besançon, la tuant sur le coup.

Cette spectatrice n’appartenait pas à une « communauté issue de l’immigration ». La compétition a pu se poursuivre sans incidents, ni manifestations vociférantes, ni dénonciation par la famille de la sauvagerie raciste des gendarmes, ni mises à feu de véhicules ou de centres commerciaux, ni délégation de parents et proches révoltés réclamant que « justice soit faite ».

Cette malheureuse dame n’a aucun nom dans les journaux. Elle est désignée comme « une sexagénaire ». Aucun comité de soutien ne portera son nom. Aucune marche silencieuse impressionnante (filmée pour tous les journaux télévisés) n’a été organisée par la troupe nombreuse de ses amis et voisins.

C’est triste de constater que quand on n’est pas d’une « communauté », de nos jours, on est peu de chose en France. Saletés de médias !

Si vous prévoyez de périr renversé par un véhicule officiel piloté par un fonctionnaire en uniforme évoquant la République, arrangez-vous auparavant pour adhérer à « une communauté » active, organisée, rebelle, faiblement intégrée, animée par l’aversion de « l’ex-colonialiste » et « ex-esclavagiste ». Ne restez pas simple Français lambda, sinon votre geste passera quasiment inaperçu, les journaux ne parleront plus de vous deux jours après.

 Tombe

6 août, 2009 à 14:10


Commentaires desactivés.